1941 - 20 jeunes peintres de tradition française

L'historique exposition en 1941 des "Vingt jeunes peintres de tradition française" organisée par Jean Bazaine et par l'éditeur André Lejard, est la première manifestation de la peinture d'avant-garde sous l'occupation, alors que le nazisme multiplie les condamnations de "l'art dégénérée".

L'exposition, dont le vernissage a lieu onze mois après le début de l'occupation allemande, le 10 mai 1941 à la galerie Braun, 18 rue Louis-le-Grand à Paris, réunit des oeuvres de Jean Bazaine, André Beaudin, Paul Berçot, Jean Bertholle, Francisco Bores, Lucien Coutaud, François Desnoyer, Léon Gischia, Charles Lapicque, Lasne, Lucien Lautrec, Raymond Legueult, Jean Le Moal, Alfred Manessier, André Marchand, Edouard Pignon, Suzanne Roger, Gustave Singier, Pierre Tal Coat et Charles Walch. Le nom de Maurice Estève figure également au catalogue, mais aucune de ses toiles n'est présentée.

Charles Lapicque devient l'un des théoriciens du groupe des Jeunes peintres de Tradition française et exerce une profonde influence sur les peintres de sa génération.

Cette exposition rassemble la plupart des artistes qui, moins d'une dizaine d'années plus tard, développeront la peinture non figurative, l'un des courants les plus importants au XXe siècle de la Nouvelle Ecole de Paris qui se développera à la fin des années 1940 et, connaîtra son plus grand succès dans les années 1950 avant d'être supplantée, dans les années 1960, par la peinture américaine.

Les peintres non-figuratifs, pour un grand nombre d'entre eux, ont une histoire commune, réalisent dès l'avant guerre une synthèse de la libération de la forme (cubisme) et de la couleur (fauvisme), parfois dans un climat surréaliste.

La dénomination "La nouvelle Ecole de Paris", prend racine dans cette exposition à Paris en 1941. Deux ans plus tard, en 1943, une autre exposition collective, "Douze peintres s'aujourd'hui", se tient à la Galerie de France avec Jean Bazaine, Francisco Bores, Chauvin, Maurice Estève, André Fougeron, Léon Gischia, Charles Lapicque, Jean Le Moal, Edouard Pignon, Gustave Singier, Villon, Lucien Lautrec, Pierre Tal Coat. Malgré leurs différences esthétiques, émergent de ce groupe les artistes qui seront par la suite désignés comme membres d'une "Nouvelle Ecole de Paris".

Le premier manifeste de ces peintres est donc celui d'un acte fort, la résistance via la peinture à l'occupant nazi.

Cette manifestation entrera dans l'histoire, attestant de la persistance de l'art contemporain français durant l'occupation, en présentant des oeuvres (souvent d'avant-guerre) de ces jeunes peintres âgés de trente à quarante-cinq ans, qui vont durant quatre années jusqu'à la Libération, mais également un peu après, composer cette "avant-garde" se réclamant tout à la fois d'une "tradition française" et d'une certaine conception de la modernité.

Bon nombre des "Vingt jeunes peintres" participeront, auprès de Gaston Diehl, critique d'art, à la création du "Salon de Mai" en 1943.

EXPERT C.E.C.O.A.

Michel Broomhead est Expert à la Chambre Européenne des Experts-Conseil en Oeuvres d'Art (C.E.C.O.A.) dont la vocation est d'être un gisement de compétence technique et humaine exploitable par les gouvernements, les organismes nationaux et européens, les entreprises publiques et privées et les particuliers, pour des missions pointues d'expertise ou d'arbitrage, dans des domaines précis, que ce soit à des fins judiciaires ou à titre d'audit.

Paris

Le Village Suisse
78 avenue de Suffren
56 place de Lucerne
75015 PARIS
tel : 06 23 17 33 80

Vendredi, samedi et dimanche
de 11h à 18h30

DEAUVILLE

7 rue Hoche
14800 DEAUVILLE
à côté de l'Hôtel Normandy
face au magasin Printemps
tel : 02 31 89 48 03

Vendredi de 15h à 18h
Samedi et dimanche
de 11h à 18h30

Contact

Deauville
Twitter @BroomheadJunker

Paris
Twitter @GalerieBJ